EFT en classe

Les enfants et le stress : la Parade de l’EFT

Les enfants ont une sensibilité exacerbée, ils sont en pleine construction
physique et psychique et n’ont pas toujours à leur disposition les ressources
pour faire face aux émotions qui les assaillent, aux problèmes qui surviennent
dans leur vie ou aux questions qu’ils se posent.

Regardons le cheminement « Émotions -> Sentiments -> Stress »

Exemples d’émotions vécues par l'enfant :

  • Il a eu une mauvaise note à l’école
  • Il a envoyé 3 fois le ballon chez le voisin et qu’il s’est fait gronder
  • Sa petite sœur a cassé son jouet
  • Papa et maman se disputent devant lui
  • Son (ou sa) meilleur(e) ami(e) s’est fâché(e) avec lui
  • Il a vu une bagarre à l’école
  • Un de ses camarades s’est moqué de lui parce qu’ il est différent
  • La maîtresse (ou l’entraîneur) a crié sur lui
  • Il doit jouer du piano devant un groupe d’adultes
  • Il a à réciter une poésie devant la classe

Dans ces cas-là, il exprime une émotion pour se protéger face à une situation d’urgence. Une émotion est également le signe que la situation va à l’encontre d’un de ces besoins…

À quel moment parlons de stress chez l'enfant ?

Lorsque les situations qui font vivre des émotions négatives à l’enfant serépètent, on parle alors de stress. Et il revêt l’expression que nous lui connaissons : une adaptation physiologique et psychologique à une situation. Et cette adaptation de l’organisme demande un surcroît d’énergie, à chaque fois.

En voici quelques exemples :

  • Le stress physique : manque ou excès d’exercices physiques, traumatismes liés aux blessures ou accidents …
  • Le stress émotionnel : peurs, phobies, angoisse, soucis, surmenage, traumatismes émotionnels …
  • Le stress mental : sur-stimulation (on demande beaucoup à l’enfant, il
    enchaîne les activités les unes après les autres, les parents attendent
    de lui qu’il soit performant à l’école, au sport, dans les activités artistiques …), sous-stimulation (l’enfant s’ennuie et ne pratique pas assez d’activités) …
  • Le stress environnemental : exposition aux bruits et à la pollution, les
    excitants, les mauvaise habitudes alimentaires, les excès d’exposition
    aux écrans (ordinateurs, tablettes, jeux vidéo) …

L’éducation Nationale a permis et continue encore de permettre l’Accès à l’Instruction et à la Connaissance.

Pour terminer sur les éléments favorisant le stress, il y a les traits de caractères et les différents troubles de l’enfant qui amplifient certaines perceptions :

  • Un enfant perfectionniste avec des pensées telles que « je dois faire tout parfaitement sinon ça ne vaut pas la peine ».
  • Il y a également les enfants dits « précoces » dont l’hypersensibilité leur fait vivre des émotions exacerbées ainsi qu’une peur de l’incertitude
  • Les enfants « dys » (dyslexiques, dysorthographiques …) qui font face à des difficultés d’apprentissage et au fait de se sentir responsables de ce qui leur arrive (et de se trouver « nuls »)
  • Les enfants sujets aux Troubles de Déficit d’Attention avec ou sans Hyperactivité (TDAH) qui, eux aussi, ont du mal à gérer leurs émotions et qui développent souvent une faible estime d’eux-mêmes suite aux nombreuses réprimandes des parents et/ou des éducateurs

Les conséquences d’un stress non maîtrisé :

Physiques : Tics, Bégaiement, Crise d’asthme, Insomnies, Agitation, Maux de tête, de ventre …

Émotionnelles : Dépression, Anxiété, Épuisement mental, Manque d’estime de soi, Anxiété, Irritabilité, Accablement …

Comportementales : Inhibition, Agressivité, Opposition aux parents et autres figures d’autorité, Diminution de l’attention, de la concentration, de la mémorisation, Alimentation : grignotage incessant, perte d’appétit, Manque d’enthousiasme.

Séances individuelles et/ou collectives d’EFT

Frais administratifs 50€ ( une fois par an )